Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
www.actualite-amiantecmr.over-blog.com

interet general

FUSION FIVA / ONIAM: LA CAVAM REAFFIRME SON OPPOSITION

1 Septembre 2021 , Rédigé par Allo Amiante Autres Cancérigènes AAAC Publié dans #Intérêt Général, #La vie de Allo Amiante

Allo Amiante et Autres Cancérigènes (AAAC) adhérente à la CAVAM partage le communiqué de la coordination nationale que vous pouvez retrouver, 

clic droit sur :  www.vivre de son travail, Pas en mourir

Pour mémoire AAAC, a soutenu l'opposition à cette fusion de tous les dangers pour les victimes de l'amiante:

- rencontres avec des élus locaux: députés et sénateurs

- interview journal Sud Ouest

La bataille n'est pas terminée . . . 

L'interview SO: depuis cet interview, le changement de direction de l'association a été validé, et les 48 cheminots ont obtenus un avis favorable pour la reconnaissance de leur préjudice d'anxiété (voir "le verdict est tombé")

Philippe et Michel ont pris la relève

Lire la suite

FUSION FIVA / ONIAM: OPERATION ENFUMMAGE

6 Juillet 2021 , Rédigé par Allo Amiante Autres Cancérigènes AAAC Publié dans #Intérêt Général

 

COMMUNIQUE

FUSION FIVA / ONIAM : OPERATION ENFUMAGE

              L’IGAS (Inspection générale des affaires sociales) et l’IGF (Inspection générale des finances) viennent de rendre leur rapport. Sans surprise, tant tout était d’avance ficelé, ces deux organismes préconisent  un rapprochement du FIVA et de l’ONIAM par étapes avant fusion en 2023.

            Depuis le début la CAVAM a manifesté son opposition à cette fusion et aujourd’hui ce rapport ne fait que nous conforter dans notre position. Le pavé commit par l’IGAS et l’IGF n’est là que pour tenter de justifier l’injustifiable. Nous ne sommes pas dupes de l’entreprise d’enfumage à laquelle ces deux organismes se livrent.

            Rappelons que le FIVA, cofinancé par l’Etat et la Sécurité Sociale, exonère le plus souvent de leurs responsabilités des patrons responsables, malgré leur faible participation par le biais de la branche AT/MP, et fait payer la collectivité à leur place. Cependant, si le FIVA n’est pas la panacée il a le mérite d’exister et de permettre en dernier recours aux victimes d’être en partie indemnisées pour les souffrances endurées.

A l’issue de la lecture des 319 pages que compte le rapport, rédigé dans le langage cher aux technocrates à savoir suffisamment hermétique et sibyllin pour être incompris du commun des mortels, on se rend compte qu’une jolie fable nous est contée. Celle du bon élève FIVA dont on va unir le destin au cancre ONIAM afin de créer la structure parfaite dans laquelle les deux entités travailleront en harmonie. Et cela soi-disant sans rien changer, sans supprimer un seul poste, en maintenant le budget, en dégageant une efficacité accrue, en préservant l’autonomie des deux organismes, en un mot la réorganisation idéale, celle en qui on ne croyait plus.

En matière de mystification, on ne peut mieux faire. A tel point qu’on se demande pourquoi une telle réorganisation est-elle entreprise puisqu’on ne change rien ? A qui va-t-on faire croire que cette opération va être indolore en matière d’emplois puisque l’objectif premier de toutes les fusions est la mise en commun de moyens entraînant inéluctablement une compression de la masse salariale. C’est le « b a ba » de toute réorganisation.

Il en va de même pour les budgets et il y a fort à parier que la baisse drastique des indemnisations va s’amplifier, le fait qu’il soit préconisé qu’elles soient basées sur ce qui est généralement alloué par les juridictions n’étant pas fait pour nous rassurer. Comme n’est pas fait pour nous rassurer le fait que l’IGF ait eu son mot à dire en tant que co signataire du rapport. Qu’en sera-t-il également de la spécificité du FIVA ? Le but n’est-il pas de banaliser les pathologies liées à l’amiante et de les fondre dans un tronc commun afin de mettre le couvercle sur la marmite du plus grand scandale sanitaire contemporain ?

Autant de questions auxquelles le rapport n’apporte pas de réponses et qui, au contraire, vient renforcer notre opposition à cette fusion sans fondement, tant il est évident qu’on nous prend pour les imbéciles que nous ne sommes pas.

------------------------------------

 

Lire la suite