Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
www.actualite-amiantecmr.over-blog.com

la vie de allo amiante

FIN D'ANNEE 2021

18 Décembre 2021 , Rédigé par Allo Amiante Autres Cancérigènes AAAC Publié dans #La vie de Allo Amiante

 

 

Lire la suite

Recyclage à Bordeaux

21 Novembre 2021 , Rédigé par Allo Amiante Autres Cancérigènes AAAC Publié dans #La vie de Allo Amiante

RECYCLAGE A BORDEAUX

Les 17 et 18 novembre dernier les bénévoles de Allo Amiante et Autres cancérigènes qui traitent les dossiers de victimes, ont accueilli leurs amis du Cerader 47 de Fumel.

L'objectif était "de balayer" et d'appréhender les connaissances indispensables au montage, et au suivi des dossiers de demandes de reconnaissances des maladies professionnelles dues au travail 

Jeu de mainsJeu de mains

Jeu de mains

Lire la suite

La Vie des Associations

6 Novembre 2021 , Rédigé par Allo Amiante Autres Cancérigènes AAAC Publié dans #La vie de Allo Amiante

   Une nouvelle vidéo

de Allo Amiante Autres cancérigènes

     

Reconnaissance d'une maladie professionnelle

 clic droit:  http://youtu.be/kKWaHaZwVvA

 Prévention 

clic droit:  https://youtu.be/9bEqNsCvaPY

 

Lire la suite

SUIVI POST PROFESSIONNEL: Des avancées attendues

17 Octobre 2021 , Rédigé par Allo Amiante Autres Cancérigènes AAAC Publié dans #La vie de Allo Amiante, #Prevention

SUIVI POST PROFESSIONNEL LA SNCF FAIT LE RAPPEL

voir clic droit sur: http://actualite-amiantecmr.over-blog.com/2021/08/suivi-post-professionnel-la-sncf-fait-le-rappel.html

Dans cet article, nous soulignons un manque de précisions. Nous en avons avisé officiellement le Directeur de la CPR (caisse de prévoyance et de Retraite SNCF)

 

 

AAAC                                                                    Monsieur le Directeur

132 bis rue Amédée St Germain                                                  Caisse de Prévoyance et de Retraite

33 800 Bordeaux                                                                           17 avenue du Général Leclerc

                                                                                                        13347 Marseille cédex

Monsieur le Directeur,

La lettre à l’affilié n° 59, par ailleurs très utile, comporte un pavé sur le Suivi Post Professionnel amiante pour les agents ayant cessé leur activité ;

Notre association Allo Amiante, devenue Allo Amiante et Autres Cancérigènes, est très sensible à ce sujet que nous promouvons depuis de nombreuses années. Notre association a été créée en 1999 par le cheminots de Bordeaux, depuis cette création nous avons suivi 606 dossiers de victimes ou de familles, dont 357 cheminots, avec malheureusement 162 décès dont 89 cheminots.

Le processus du suivi post professionnel est un facteur essentiel au moment de la découverte d’une pathologie imputable à l’amiante, particulièrement pour les pathologies lourdes.

Malheureusement pour des raisons diverses, le processus du SPP, n’est pas exploité tel qu’il devrait l’être, tant à la Sncf que pour le régime général.

Nous espérons que cette relance que nous saluons permettra, une évolution du processus dans l’intérêt de la caisse de prévoyance et des agents anciens exposés.

Il y a toutefois deux éléments desquels nous  voulons vous informer.

Lors de l’examen par scanner, devenu l’examen de référence depuis la décision de la Haute Autorité de la Santé de 2010, certains professionnels de santé demandent la carte vitale des intéressés, même s’ils disposent de la prise en charge rappelée dans la lettre de l’affilié n° 59.

Très souvent les ex-agents concernés n’ont pas le réflexe de s’opposer à cette demande qui péjore, par le nombre important de cas, les bonnes imputations tant pour la caisse que pour les mutuelles de cheminots.

On nous souligne également que certains médecins ordonnent encore une radiographie, alors que l’examen tomodensitométrique, est devenu le seul examen de dépistage comme indiqué précédemment

Nous souhaiterions Monsieur le directeur que dans une démarche constructive, un additif sur ces deux points  soit apporté à la lettre de l’affilié n° 59

Dans l’espoir que vous pourrez donner suite à nos attentes, soyez assuré Monsieur le Directeur de la caisse de prévoyance et de retraite de notre profond respect.                                                                                                                                                                                                       L e bureau

  

   DES AVANCEES ATTENDUES

Un projet de décret modifiant les modalités du suivi post professionnel (SPP) des salariés à été soumis (mi-juin 2021) au Conseil d'orientation des conditions de travail (Coct). Le SPP doit permettre au salarié à la retraite, au chômage ou inactif de bénéficier d'une surveillance médicale dès lors qu'ils a été exposé. La nouvelle version:

- serait également prescrit en cas d'exposition à des produits mutagènes ou reprotoxiques

- le salarié pourra justifier sa demande de SPP par une synthèse de ses expositions ou des éléments de son dossier médical en santé au travail (jusqu'à maintenant il lui faut présenter une attestation d'exposition cosignée par l'employeur et le médecin du travail). Le salarié pourra obtenir les éléments utiles lors de la visite médicale de fin de carrière.

Départ à la retraite: une visite médicale pour les salariés exposés

Depuis le 1er octobre 2021, les salariés sur le départ à la retraite et qui ont occupé un poste à risques pour leur santé ou leur sécurité, peuvent bénéficier d'une visite médicale de fin de carrière organisée par l'employeur (décret paru au Journal officiel le 11 août 2021). L'employeur devra informer le service de santé au travail du prochain départ ou de la mise à la retraite d'un salarié bénéficiant ou ayant bénéficié d'un suivi médical renforcé.

La nouvelle visite médicale concerne :

  • - les salariés qui bénéficient ou ont bénéficié d'un suivi individuel renforcé de leur état de santé,
  • - ou ceux qui ont bénéficié d'un suivi médical spécifique du fait de leur exposition à un ou plusieurs risques particuliers antérieurement à la mise en œuvre du dispositif de suivi individuel renforcé.

Conditions:

- le salarié doit pendant son activité être exposé à des risques qui touchent sa santé ou sa sécurité : l'amiante, les rayonnements ionisants, le plomb, les agents cancérogènes, certains produits chimiques, au risque hyperbare, le travail en hauteur. . .

Cette visite permet d'établir un état des lieux des expositions à un ou plusieurs facteurs de risques professionnels et de déterminer un meilleur suivi médical post-professionnel en cas d'apparition de maladies différées dans le temps.

Procédure:

- L'employeur doit informer le service de santé au travail dès qu'il en a connaissance, du départ ou de la mise à la retraite du salarié et aviser sans délai le salarié concerné de cette démarche.

- Si l'employeur n'informe pas le service de santé au travail, le salarié pourra au cours du mois précédant son départ en retraite demander à bénéficier de cette visite directement auprès de ce service. Il doit en informer son employeur.

- Le médecin du travail doit déterminer si le salarié remplit bien les conditions lui permettant de bénéficier de la visite médicale et l'organiser si ces conditions sont remplies. À la fin de la visite, il doit établir un document dressant un état des lieux et en cas d'exposition du salarié aux facteurs de risques professionnels, il peut préconiser, le cas échéant, une surveillance post-professionnelle en lien avec le médecin traitant du salarié.

  A savoir : À partir du 31 mars  2022, la mise en place de la surveillance post-professionnelle sera automatique si le salarié a été exposé à des risques, elle ne sera plus laissée à l'initiative du médecin du travail.

 Remarques:

Il y a des éléments positifs, desquels nus devront nous assurer de la mise en application

Lire la suite

RASSEMBLEMENT CONTRE LE SCANDALE

14 Octobre 2021 , Rédigé par Allo Amiante Autres Cancérigènes AAAC Publié dans #La vie de Allo Amiante

RASSSEMBLEMENT CONTRE LE SCANDALE

 

Nous nous sommes fermement opposé au jugement qui a été fait à l'encontre de l'association "Alerte aux pesticides" et à sa porte parole:

"Dénigrement NON !"

https://www.amiantemaladieprofessionnelle.com/2021/03/denigrment-non.html

 Le 13 octobre 2021 plusieurs associations, syndicats, travailleurs viticoles, se sont de nouveau rassemblés devant la cour d'appel de Bordeaux. Pour apporter leur soutien, et partager leur refus de l'injustice.

Chaque associations représentée a pu s'exprimer

Intervention de Allo Amiante autres cancérigènes

AUDIENCE COUR D’APPEL DE BORDEAUX 13 / 10 / 2021 ALERTE AUX PESTICIDES

Il serait incompréhensible que Allo Amiante et Autres Cancérigènes ne soit pas présente place de la république. Nous avons deux raisons essentielles à cela :

La première parce qu’il est insupportable de voir comment l’association Alerte aux pesticides et Valérie Murat sa porte-parole sont traités. Nous ne pouvons accepter qu’une prise de position argumentée débouche sur une condamnation disproportionnée que vous connaissez tous.

Personne n’est dupe, la violence de la « punition » se veut exemplaire, avec pour objectif de faire taire une association basée sur le bénévolat qui n’a pas les moyens de poursuivre une lutte sans merci. C’est une attaque pure et simple contre la liberté d’expression, et le droit d’alerte

Quoiqu’il en soit le CIVB par son acharnement ne sortira pas grandi de cette cour d’appel :

  • Soit Il y a utilisation de pesticides ce qui a été prouvée, et on ne peut plus parler de dénigrement, mais justement d’état de fait
  • Soit il n’y a pas de pesticides dans les flacons et le comité s’attache à le démonter, plutôt que de frapper sur le présumé plus faible. Uniquement présumé au regard des signataires et des soutiens de ce jour.

La deuxième réside dans la comparaison devenue systématique qui est faite entre les problématiques de l’amiante est des pesticides. Ce qui nous avait conduit  il y a quelques années à craindre  que le combat des pesticides rejoigne celui de l’amiante.

Un parcours similaire avec au nom des profits,  des conséquences sanitaires catastrophiques et environnementales, qui placent les victimes devant le déni de certains employeurs. Face à une législation draconienne au résultat aléatoire, lorsqu’il s’agit de démontrer une exposition.

Plus de 20 ans après l’interdiction d’utiliser l’amiante, tout  n’est pas  encore réglé, mais les avancées sont certaines. Les associations opposées à l’utilisation de cet autre poison qui nous réunit ce jour pourront s’appuyer sur les victoires passées, avec notre soutien inconditionnel.

En ce 13 octobre 2021, il est démontré une fois encore  que la puissance n’a pas un chèque en blanc. . 

Les représentants de Allo Amiante Autres Pesticides

L'article du journal SO, un peu éloigné  de la réalité a négligé la photo de la principale intéressée Valérie Murat, et la présence de député et sénateur, devant ceux que l'article appelle une petite centaine, qui étaient certainement le double.

Il est dommageable que les explications sur le fond de la porte parole de Alerte aux pesticides n''aient pas été rapportées. 

Nous espérons que le rendu du 10 novembre sera favorable, et que le juge sera plus impartial. Mais dans tous les cas tous les intervenants ont affiché leur volonté "de ne rien lâcher" 

 

Tag(s) : #actions et justice#La vie des associations
Lire la suite

APPEL A RASSEMBLEMENT

2 Octobre 2021 , Rédigé par Allo Amiante Autres Cancérigènes AAAC Publié dans #La vie de Allo Amiante

 

Lire la suite

Allo Amiante Autres Cancérigènes et la CAVAM appellent

29 Septembre 2021 , Rédigé par Allo Amiante Autres Cancérigènes AAAC Publié dans #La vie de Allo Amiante

 

Lire la suite

ALLO AMIANTE AUTRES CANCERIGENES

24 Septembre 2021 , Rédigé par Allo Amiante Autres Cancérigènes AAAC Publié dans #La vie de Allo Amiante

     

           

L 'ASSOCIATION ALLO AMIANTE ET AUTRES CANCERIGENES: Remercie vivement

Jean Marie nous a quitté, voir nos articles:

- notre association est dans la peine du 22 août 2021

clic droit sur: https://actualite-amiantecmr.over-blog.com/2021/08/notre-association-est-dans-la-peine.html

- témoignages et remerciements du 26 aout 2022

clic droit sur : 26 Août 2021 , Rédigé par Allo Amiante Autres Cancérigènes AAAC

 

Lire la suite

Publié depuis Overblog

23 Septembre 2021 , Rédigé par Allo Amiante Autres Cancérigènes AAAC Publié dans #Anxiete, #La vie de Allo Amiante

ANXIETE UNE VICTOIRE DE PLUS

Après les Mineurs, les Agents Edf, les Cheminots, de nouveau les verriers. . .

 

Syndicat départemental 33 des Retraités CGT du  VERRE   

ET DE LA CERAMIQUE.

       LA SANTE AU TRAVAIL UN ENJEU MAJEUR.

Résumé d’une lutte.                                                                     

En juin 2012, 9 ex-salariés de la verrerie OI manufacturing de Vayres ont décidé de déposer un dossier pour « préjudice d’anxiété ». Ils entreprennent une démarche syndicale, aidés et soutenus par les organisations CGT : l’Union Fédérale des Retraités du Verre-Céramique, l’Union Syndicale des retraités 33, la commission   «  maladies professionnelles » de l’USR33 .

Comme des milliers de travailleurs du verre, ils ont été exposés aux fibres mortelles de l’amiante ; certains sont malades d’autres sont décédés et cette situation génère un trouble dans leur existence qui perturbe une retraite dument méritée  aux regards des conditions de travail du métier de verrier.                                                                                                                                                   C’est donc avec l’aide et le concours du cabinet LEDOUX, que l’affaire est engagée. Maitre Maryline STEENKISTE prend le dossier en charge.

L’affaire passe une première fois devant le tribunal des Prud’hommes de Libourne le 17 septembre 2013. Le jugement aura lieu le 11 mars 2014, les juges n’ayant pas pu se départager, cette décision renvoie le dossier devant le juge départiteur (pour le 9 novembre 2015)  mais le 19 août, la jurisprudence de la cour de cassation disant que si l’entreprise n’était pas classé site amianté le « préjudice d’anxiété ne pouvait être retenu. Le 09 novembre 2015 le dossier est donc retiré.

En février 2019, suite à divers arrêtés de cassation la procédure pour préjudice d’anxiété est relancée, le cabinet confie la défense à Maitre QUINQUIS qui exploitera au mieux les conclusions préparées par sa consœur. Le dossier est à nouveau déposé au tribunal des Prud’hommes de Libourne, l’affaire est convoquée pour la 2ème  fois le 09 novembre 2019, mais l’avocat d’OI n’ayant pas déposé ses conclusions, le dossier est reporté au 4 février 2020. A nouveaux le jugement du 04 avril renvoi  devant le juge départiteur et ce pour le 23novembre 2020. Le 22 janvier 2021, le juge professionnel condamne OI à payer la somme demandée et à payer une partie des frais de défense.

La lutte a donc payée, nous avons réussi à faire reconnaitre la responsabilité : BSN(OI) .  Ne  reconnaitre le préjudice d’anxiété que pour les entreprises en ACAATA était une injustice. Depuis le 5 avril 2019, tous les salariés ayant été exposés à des cancérogènes peuvent prétendre au préjudice d’anxiété. Au-delà des dédommagements financiers individuels que l’on peut légitimement attendre, ces actions doivent contribuer à améliorer les conditions de travail des actifs, et faire en sorte que leur retraite ne soient pas perturbées par des angoisses et des maladies contractées pendant leur vie professionnelle. Nous continuons à demander l’éradication des risques professionnels.            

Merci à nos camarades de Givors qui nous montré la voie, à tous les verriers qui ont gagné aussi cette lutte, à la Fédération CGT du verre céramique, à l’USR CGT 33, à la commission « maladies professionnelles » de l’USR 33, au syndicat CGT de Vayres, aux anciens de la Poudrerie de St Médard, de Ponticelli, à « Allo amiante », à la commission maladies professionnelles de CMCAS 33 pour l’aide et le soutien apportés.  

                                                                   Vayres le 26.08.20920 pour le collectif A.BERNARD 

 

Il FAUT ALLER PLUS LOIN   

Toutes ces victoires gagnées de hautes luttes doivent avoir un impact plus large. La reconnaissance du préjudice d'anxiété validée par la cour de cassation en 2019, est tributaire de deux facteurs essentiels: la justification de l'exposition et la démonstration du risque de déclarer une pathologie .Les reconnaissances obtenues sont passées par la preuve des manquements des employeurs à leurs obligations de sécurité envers leurs salariés. Les milliers de préjudices d'anxiété reconnus, en condamnant les employeurs déficients ou indélicats,  mettent en exergue ce qu'il faudrait modifier ou/et améliorer en matière de prévention dans les entreprises, comme les  conditions de travail et le suivi médical professionnel. 

 clic droit sur:

https://www.amiantemaladieprofessionnelle.com/tag/information%20nationale%20cavam/                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                          

Lire la suite

Confirmation du soutien de Allo Amiante Autres Cancérigènes

16 Septembre 2021 , Rédigé par Allo Amiante Autres Cancérigènes AAAC Publié dans #justice, #La vie de Allo Amiante

Nous menons la bataille depuis son origine

Allo Amiante c'est insurgé et toujours portée solidaire contre cette injustice:

clic droit sur: 

https://www.amiantemaladieprofessionnelle.com/2020/11/alerte-aux-toxiques.html

https://www.amiantemaladieprofessionnelle.com/2021/02/une-association-condamnee.html

APPEL A MOBILISATION

 

Lire la suite
1 2 3 4 > >>