Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
www.actualite-amiantecmr.over-blog.com
Articles récents

ANXIETE : Confirmation

10 Juin 2021 , Rédigé par Allo Amiante Autres Cancérigènes AAAC Publié dans #Justice, #Anxiete

La reconnaissance du préjudice d'anxiété accessible à tous les salariés exposés a été "gagnée" à la suite d'une longue bataille à rebondissements.

Les décisions de la cour de cassation de 2019, ont été confirmées par cette même cour suprême, à ceux qui étaient injustement exclus de cette reconnaissance. Cela a été le cas le 2 juin pour 89 salariés exposés de la centrale technique d'Arjuzanx. Il leur reste à franchir positivement la dernière marche devant la cour d'appel de Bordeaux. . .  

comme ce fût le cas pour les mineurs de l'Est, et comme l'espèrent les 49  cheminots de Bordeaux qui attendent le délibéré de leur audition devant cette même cour d'appel de Bordeaux. Pour ces derniers, le libéré final, est attendu pour le 5 juillet prochain

Lire la suite

Cela passe presque inaperçu !

2 Juin 2021 , Rédigé par Allo Amiante Autres Cancérigènes AAAC Publié dans #Le saviez-vous

Cela passe presque inaperçu !

L’Etat d’urgence sanitaire déclaré à partir du 14 octobre 2020, puis prolongé par décrets successifs jusqu’au 1er juin 2021 inclus (loi n°2021 – 160 du 15 février 2021) est arrivé à son terme.

 La loi du 31 mars 2021 encadrant la sortie progressive de l’état d’urgence sanitaire a été promulguée au JO le 1er juin 2021. Ainsi, dans la poursuite du déconfinement, la sortie de l’état d’urgence est officiellement validée (le vote du Sénat a été la dernière étape avant l’application de loi)

Le texte donne un cadre légal aux mesures de déconfinement annoncées, et la mise en place du « pass sanitaire » qui prendra fin le 30 septembre (et non le 30 octobre comme le souhaitait le gouvernement).

Le « pass sanitaire » sera limité aux grands rassemblements (festivals par exemple) et soumis à une batterie de mesures limitant les atteintes aux libertés individuelles. Il conditionnera l’accès aux grands évènements de plus de 1000 personnes, à la présentation : d’un résultat négatif de dépistage du virus, d’un justificatif de vaccination, ou encore d’une attestation de rétablissement après une contamination

Mesures dérogatoires :

L’ordonnance du 18 novembre 2020 a adapté (en son temps) certaines règles de procédure civile afin de permettre la maintien de l’activité des tribunaux (dont les conseils des prud’hommes). La loi du 31 mai 2021 précitée prolonge ces dispositions jusqu’au 30 septembre.

Remarques :

Rappel : l’état d’urgence est un état de crise qui renforce les pouvoirs des autorités civiles en matière de sécurité des personnes, et qui limite les libertés (publiques ou individuelles). Par prolongation successives, pour répondre au conséquences de la pandémie, « l’état d’urgence sanitaire » a été proclamé pour l’ensemble de notre territoire. Pris en conseil des ministres et validé par le Pt de la république, il se décline par le pouvoir donné aux préfets de départements.

C’est un outil mis à la disposition du premier ministre et du gouvernement qui peut répondre par ordonnance (s) aux différentes urgences. Ainsi, depuis l’arrivée de la covid plusieurs mesures provisoires : telles que les barrières et jauges sanitaires jusqu’à des adaptations du code du travail dans les entreprises, ont été mises en œuvre.

Les attentes : est-ce que ces mesures « provisoires » seront toutes levées à la sortie de crise ? ou encore est ce que les contraintes en matière de prévention vont être abandonnées ou plutôt servir de références à d’autres actions de prévention ? ce qui permettrait de renforcer les obligations en matière de sécurité de certains employeurs. Une manière de positiver cette sortie de crise.   

 

 

Lire la suite

Nous sommes un grand pays !

30 Mai 2021 , Rédigé par Allo Amiante Autres Cancérigènes AAAC Publié dans #Le saviez-vous

9,3 millions de Français vivent sous le seuil de pauvreté, près de 2 millions avec moins de 930 euros par mois

 

30 000 locataires risqueraient l'expulsion cette année, deux fois plus qu'avant la crise sanitaire et économique. Derrière ces chiffres de l'INSEE, des arbitrages insoutenables, au quotidien : se soigner ou se nourrir, habiller ses enfants ou payer son loyer... L'angoisse monte, avant la fin de la trêve hivernale, lundi prochain. 30 000 locataires risqueraient l'expulsion cette année, deux fois plus qu'avant la crise sanitaire et économique. En 2018, la France comptait déjà 9,3 millions de personnes pauvres, vivant avec moins de 1 063 euros par mois.  Cela représente plus d'un Français sur dix. L'INSEE indique, dans un rapport publié hier, que près de 2 millions de Français sont frappés par la "grande pauvreté",  avec moins de 930 euros par mois pour vivre.  Impossible, ou presque de s'acheter des vêtements neufs, de s'offrir des vacances ou des loisirs réguliers. L'INSEE précise que la grande pauvreté touche les chômeurs mais aussi des travailleurs pauvres qui compte pour un tiers de la grande pauvreté : des ouvriers, des travailleurs à temps partiels. La situation est pire en Outre-Mer, notamment à Mayotte, département le plus pauvre de France. Payer son loyer relève du casse-tête pour des millions de Français ; source d'angoisse, avant la fin de la trêve hivernale, lundi soir. Le gouvernement avait accordé deux mois de protection supplémentaires avec la crise. Mais les expulsions locatives vont reprendre la semaine prochaine. 30 000 a priori cette année, soit le double d’avant la crise sanitaire et sociale,  selon le gouvernement et les associations, submergées par les besoins. Les coups de fils se multiplient à la fondation Abbé Pierre : reportage de Camille Marigaux. La crise dure, notamment, en raison du manque de logements sociaux : 20 000 autorisations de financement ont été accordées l’an dernier en Ile-de-France, quand il en faudrait 37 000 selon Jean Baptiste Eyraud président de l’association Droit au Logement.

 

Remarques: ces statistiques véhiculent colère et indignation. Elles peuvent être à la disposition de tous, surtout des décideurs, qui doivent avoir parfois des difficultés à se regarder dans une glace. Est ce que les campagnes électorales en cours, ou dans le proche avenir, prennent tous les paramètres de la société qu'ils promettent d'améliorer ? 

Lire la suite

jusqu'au bout du scandale suite. . .

29 Mai 2021 , Rédigé par Allo Amiante Autres Cancérigènes AAAC Publié dans #La vie de Allo Amiante

Jusqu'au bout du scandale !

La bataille pour la défense de l'hôpital militaire Robert PICQUE prend une autre tournure . . .

C'est officiel l'abattage des arbres centenaires de Bagatelle dite "l'opération écocidaire" va se dérouler entre le lundi 31 mai et le vendredi 4 juin.

Cette opération s'ajoute au scandale sanitaire de la suppression de l'hôpital militaire.. La "récupération du terrain boisé à pour objectif la construction de 240 logements confiée à COGEDIM:

 

Lire la suite

Jusqu'au bout du scandale

21 Mai 2021 , Rédigé par Allo Amiante Autres Cancérigènes AAAC Publié dans #La vie de Allo Amiante

Jusqu'au bout du scandale !

La bataille pour la défense de l'hôpital militaire Robert PICQUE prend une autre tournure . . .

 

Lire la suite

Contre ce Projet

20 Mai 2021 , Rédigé par Allo Amiante Autres Cancérigènes AAAC Publié dans #La vie de Allo Amiante, #Le saviez-vous

 

Nous sommes toujours dans l'attente du rapport final. A la suite de nos démarches auprès des parlementaires au niveau national, plusieurs d'entre eux ont saisi le gouvernement et les ministères pour nous soutenir. . .

Lire la suite

On dé confine !

1 Mai 2021 , Rédigé par Allo Amiante Autres Cancérigènes AAAC Publié dans #La vie de Allo Amiante

CALENDRIER DE REOUVERTURE ANNONCE  PAR LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE : c’est un programme progressif avec une levee du couvre-feu par etapes

 

LE 3 MAI

  • Réouverture des collèges avec une demi-jauge pour les classes de 4e et 3e
  • Réouverture des lycées en demi-jauge
  • Fin de l'attestation pour les déplacements en journée
  • Levée des restrictions pour les déplacements inter-régionaux

LE 19 MAI

  • Décalage du couvre-feu à 21 heures
  • Réouverture des commerces dans le respect de jauges et protocoles adaptés à chaque lieu et activité
  • Réouverture des terrasses, avec des tables de six personnes maximum
  • Réouverture des musées, monuments, cinémas, théâtres, salles de spectacles avec public assis, dans le respect d'une jauge fixée à 800 en intérieur et 1.000 en extérieur
  • Réouverture des établissements sportifs de plein air et couverts pour les spectateurs, dans le respect d'une jauge fixée à 800 en intérieur et 1.000 en extérieur
  • Reprise des activités sportives dans les lieux couverts et de plein air avec protocoles adaptés
  • Les rassemblements de plus de dix personnes sont interdits

LE 9 JUIN

  • Décalage du couvre-feu à 23 heures
  • Assouplissement du télétravail
  • Réouverture des cafés et restaurants, avec des tables de six personnes maximum, dans le respect de jauges et protocoles adaptés à chaque lieu et activité
  • Possibilité d'accueillir jusqu'à 5.000 personnes dans les lieux de culture et les établissements sportifs (conditionnée à un pass sanitaire)
  • Réouverture des salles de sport et élargissement de la pratique sportive aux sports de contact en plein air et sans contact en intérieur, dans le respect de jauges et protocoles adaptés à chaque lieu et activité
  • Réouverture des salons et foires d'exposition, possibilité d'accueillir jusqu'à 5.000 personnes, dans le respect de jauges et protocoles adaptés à chaque lieu et activité
  • Accueil des touristes étrangers avec un pass sanitaire

LE 30 JUIN

  • Fin du couvre-feu
  • Fin des limites de jauge selon la situation sanitaire locale dans les établissements recevant du public, maintien des gestes barrières et de la distanciation sociale
  • Possibilité d'accéder à tout événement rassemblant plus de 1.000 personnes en extérieur et en intérieur (pass sanitaire)
  • Limite maximale de public présent adaptée aux événements et à la situation sanitaire locale
  • Les discothèques demeurent fermées
Lire la suite

La Vie de l'association

27 Avril 2021 , Rédigé par Allo Amiante Autres Cancérigènes AAAC Publié dans #La vie de Allo Amiante

Soutien au maintien de l'Hôpital Robert PIQUE

Dans la poursuite de notre action nous sommes solidaires et participerons au rassemblement fixé au 29 avril 2021

voit notre article du 28 mars 2021

Le SSA service santé des armées, que l'on sait retrouver pour répondre à la pandémie, et à la Covid et ses variants doit être réhabilité. Robert Picqué fait partir de la liste à rayer de la carte. Pour cela les conditions sont mises en place: réduction des effectifs, diminutions de moyens qui rendent des situations insupportables. Malgré cela, l'efficacité de cet établissement n'est plus à démontrer: "pourtant"

 

Lire la suite

Démarche Prévention suite

23 Avril 2021 , Rédigé par Allo Amiante Autres Cancérigènes AAAC Publié dans #Prévention

Démarche Prévention

suite de notre article du 17 avril 2021

https://actualite-amiantecmr.over-blog.com/2021/04/demarche-prevention.html

Comme convenu, nous avons sais les Présidents des communautés des communes:

 

 

Lire la suite

Bonne nouvelle "Point Final"

20 Avril 2021 , Rédigé par Allo Amiante Autres Cancérigènes AAAC Publié dans #Justice, #La vie de Allo Amiante

Les Mineurs voient le bout

Amorcé le 30 avril 2013, cette longue bataille judiciaire voit son épilogue le 19 avril 2021. Les 727 anciens mineurs, obtiennent sans appel et sans  retour la reconnaissance définitive de leur préjudice d'anxiété 

Une longue bataille judiciaire ponctuée positivement par les délibérés de la

Cour de cassation des 5 avril et 11 septembre 2019.

En effet l’arrêt du 5 septembre a été un virage décisif pour l’ensemble des procédures en cours, de ceux qui n’étaient pas jusqu’alors éligible au préjudice d’anxiété. Celui du 11 septembre l’a confirmé et a permis de  dépasser le caractère spécifique de l’amiante (nous avons à plusieurs reprises fait état ce sujet dans ce blog)

Les audiences des 22 mars et du 20 juin 2019 qui ont précédé les avancées précitées ont été l’occasion de deux rassemblements unitaires à caractère national. Ces rassemblements des mineurs, des agents d'EDF, des Cheminots, ont  cela ne fait aucun doute, pesé dans les décisions.

La victoire des mineurs, est la récompense de leur opiniâtreté, c'est  la victoire du « ne rien lâcher » portées par les salariés qui se sont mobilisés pour mettre fin à une injustice, et une discrimination entre les exposés

LE COMMUNIQUE DES MINEURS

D'autres procédures sont en cours, 48 cheminots adhérents de Allo Amiante Autres Cancérigènes attendent avec impatience le délibéré de la cour d'appel de Bordeaux fixée au 7 juillet prochain

 

 

 

 

 

Lire la suite
1 2 3 > >>